News

Bollinger : une Maison pour deux vins devenus mythiques

La Maison Bollinger a vu le jour à AY en 1829 et a acquis en très peu de temps un important ensemble de vignobles classés Grand et Premier Cru jusqu’à atteindre ses 168 hectares actuels.

 

La plus grande expansion de la maison en termes de qualité et de célébrité s’est opérée immédiatement après la guerre, lorsque Mme Lily Bollinger, d’origine écossaise, a pris les rênes de Bollinger suite au décès de son mari. Avec Mme Bollinger aux commandes, la Maison a atteint des niveaux de qualité tellement élevés qu’elle jouit encore aujourd’hui de cette notoriété. On doit à la veuve Bollinger les deux plus importants vins encore produits aujourd’hui par la Maison, à savoir la Cuvée R.D. et Vieilles Vignes Françaises.

 

R.D., c’est-à-dire récemment dégorgé, est la première cuvée en champagne à avoir un dosage de seulement 6 g/l, lorsque la moyenne de l’époque avoisinait les 12 g/l. C’est surtout le premier champagne à mentionner la date du dégorgement sur l’étiquette. Ces deux aspects semblent à présent dépassés, mais dans les années 60, il s’agissait d’une véritable révolution destinée à changer pour toujours l’identité du champagne.

 

La cuvée R.D. est née de l’idée de Lily Bollinger de laisser encore plusieurs années sur les lies La Grande Année (qui ne s’appelait pas ainsi à l’époque). C’est ainsi qu’est né LE millésimé de la Maison.

 

Comme on aime à le dire chez Bollinger : « toutes les R.D. ont été des Grande Année, mais toutes les Grande Année ne seront pas des R.D. ». En effet, toutes les cuvées de Grande Année ne deviendront pas des R.D., seules les meilleures supporteront un élevage plus poussé sur lies.

 

Ces dernières années, la R.D.2007, dont le dosage est encore plus faible et portant l’appellation d’Extra Brut avec 3 g/l de sucres résiduels, a fait son apparition sur le marché.

 

La chose qui rend Bollinger unique et tout simplement inimitable, c’est qu’elle est à l’heure actuelle la seule Maison dotée d’une Tonnellerie à demeure, à savoir une production de tonneaux sur site destinés à la fermentation des vins de base. Elle est aussi une des rares maisons à maintenir les vins de réserve en Magnum avec une légère surpression (avec un stock d’au moins 700 000 unités) et tous fermés avec un bouchon de liège. Aujourd’hui encore, toutes les bouteilles de R.D. et VVF sont débouchées à la main, et depuis quelques années seulement, à l’aide du dégorgement du col.

 

VVF, c’est ainsi que l’on appelle le champagne Vieilles Vignes Françaises, est le seul à être produit à partir de cépages de Pinot Noir avec des plants sans porte-greffe américain et élevés pour propagation, comme on le faisait avant le phylloxéra. Grâce à cette pratique, le VVF est ainsi la seule preuve disponible sur le marché attestant de l’élaboration des champagnes avant que le phylloxéra ne détruise une grande partie des vignobles européens entre 800 et 900.

 

Le VVF est la mémoire historique du champagne produit uniquement dans les grands millésimes à partir de deux minuscules vignobles adjacents à la Maison (il y a encore quelques années, on comptait 3 vignobles, mais ce dernier a été dévasté par le phylloxéra en 2003) et la production s’élève à environ 3500 bouteilles par millésime. Cette production extrêmement réduite fait du VVF un objet de désir de tout amateur de vin.

 

Voici une brève anecdote nous permettant de comprendre exactement la grandeur de Mme Bollinger. Jusqu’à sa mort (survenue en 1978), et ce, malgré les multiples pressions exercées par les négociants et distributeurs de la marque dans le monde, Bollinger n’a jamais produit de champagne rosé, car Lily Bollinger considérait cela comme vulgaire et uniquement approprié pour les bordels parisiens. Après sa mort, la Maison a décidé de céder à ces requêtes et c’est à ce moment que la production de la cuvée Grande Année rosée a débuté, et à en juger par les dernières dégustations, on peut donc dire que pour une fois, la veuve Bollinger s’était bel et bien trompée !

 

Pour clore cette brève biographie sur Bollinger, citons une phrase, désormais historique, les mots de Mme Bollinger en personne : « Je bois [du champagne] lorsque je suis joyeuse et lorsque je suis triste. Parfois je le prends quand je suis seule. Je le considère obligatoire lorsque j’ai de la compagnie. Je joue avec quand je n’ai pas d’appétit, et j’en bois lorsque j’ai faim. Sinon je n’y touche jamais, à moins que je n’aie soif. »

Adresse

Siège social: Via Bellini, 10 - 40067 Rastignano (BO) - Italie

Contactez notre responsable de l'approvisionnement stratégique

+39 388 3268145

S'ABONNER MAINTENANT
À NOTRE NEWSLETTER

Je, soussigné, ayant lu la politique de confidentialité complète conformément à l'art. 13 du règlement 679/2016, et en ce qui concerne la finalité de l'envoi de newsletters selon le point 2) déclare : (lire la politique de confidentialité complète).